Decret en Droit des Société simplifcation - 18 mai 2015 - Avocat Rainio Lyon Droit commercial, des contrats, du travail, Civil et des NTIC. Me RAINIO. Site Mobile

Me Rainio. Avocat.
ligne avocat lyon

LYON

ligne
Aller au contenu

Droit des sociétés, simplification et harmonisation avec les standards européens. 
Décret. n° 2015-545, 18 mai 2015 JO 20 mai 2015.


Droit des sociétés : simplification et harmonisation avec les standards européens. D. n° 2015-545, 18 mai 2015 JO 20 mai 2015.

L'ordonnance n° 2014-863 du 31 juillet 2014 a apporté des modifications en droit des sociétés. Un décret du 20 mai 2015 vient apporter des précisions

Ce décret a pour objectifs de simplifier le droit des sociétés. Ainsi, il précise les formalités d'opposabilité aux tiers d'une cession de parts sociales de sociétés en nom collectif et de société à responsabilité limitée et prévoit la faculté pour les sociétés à responsabilité limitée d'avoir recours à un envoi électronique pour la convocation de l'assemblée des associés. 

De plus,il améliore l'information des actionnaires relative aux conventions réglementées. 

Ce décret a également pour objectifs d'harmoniser le traitement des valeurs mobilières avec les standards européens fixant à deux jours ouvrés la durée du décalage des périodes de cotation et de souscription du droit préférentiel de souscription d'actions négociables. 

Il fixe les modalités de vente et de répartition des sommes provenant de cette vente de droits formant rompus. 

Il aligne ensuite les modalités d'identification des porteurs d'obligations sur celles des porteurs d'actions. 

Enfin, il adapte la publicité propre au rachat d'actions de préférence.

Articles modifiés :

  • Formalités d'opposabilité aux tiers d'une cession de parts sociales de sociétés en nom collectif et de société à responsabilité limitée : C. com., art. R. 221-9 et R. 223-13.

  • Faculté pour les sociétés à responsabilité limitée d'avoir recours à un envoi électronique pour la convocation de l'assemblée des associés : C. com., art. R. 223-20.

  • Information des actionnaires relative aux conventions réglementées : C. com., art. R. 225-30 et R. 225-31.

Concernant l'harmonisation du traitement des valeurs mobilières avec les standards européens fixant à deux jours ouvrés la durée du décalage des périodes de cotation et de souscription du droit préférentiel de souscription d'actions négociables :

  • Modalités de vente et de répartition des sommes provenant de cette vente de droits formant rompus : C. com., art. R. 225-130 et R. 228-12.

  • Modalités d'identification des porteurs d'obligations sur celles des porteurs d'actions : C. com., art. R. 228-6 et R. 228-7.

  • Publicité propre au rachat d'actions de préférence  : C. com., art. R. 123-108.

Le décret entre en vigueur le 1er juin 2015 (à l'exception des articles 10 et 11 qui entreront en vigueur le 1er octobre 2016).

Sources : D. n° 2015-545, 18 mai 2015 JO 20 mai 2015




Nos Avocats assistent et conseillent les particuliers et les entreprises en droit des sociétésdroit commercial, notamment concernant la création de société, les ventes de fonds de commerce, en droit des Nouvelles technologies de l'information et de la communication, et en droit du travail


Nous pouvons vous proposer une convention d'honoraires ou un devis forfaitaire après présentation de votre affaire sur la page dédiée.




Par Maître Timo RAINIO
Avocat



Avocat – Rainio - Lyon

www.avocat-rainio.com
Cabinet d’Avocats

Date de l'article : 26 mai 2015.



.

Retrouvez les derniers articles du blog :
Réécriture de la loi Informatique et libertés
Réécriture de la loi Informatique et libertés concernant les données à caractère personnel - Ordonnance n° 2018-1125 du 12 décembre 2018 :
Publié par Timo RAINIO - 10/1/2019
Note juridique à propos du Règlement Général sur la Protection des Données - RGPD
Note concernant le Reglement Général sur la Protection des Données pour les e commerçants et entrepreneurs;
Publié par Timo RAINIO - 13/4/2018
Bientôt une nouvelle procédure simplifiée de recouvrement des petites créances
L'article 208 de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 a mis en place une nouvelle procédure de recouvrement des petites créances. Cette nouvelle procédure concurrencera celle de l'injonction de payer.
Publié par Timo RAINIO - 30/12/2015
Une clause de non-concurrence permettant à l'employeur d'y renoncer à tout moment est (juridiquement) nulle. Source : Cass. soc., 2 décembre 2015, n° 14-19.029.
La clause de non-concurrence dans un contrat de travail qui permet à l'employeur la faculté de renoncer à tout moment, avant ou pendant la période d'interdiction, aux obligations qu'elle faisait peser sur le salarié, est nulle dans son ensemble.
Publié par Timo RAINIO - 30/12/2015
Retourner au contenu