La mise à disposition de conteneurs est une obligation accessoire au contrat de transport maritime - Avocats Commercial Contrat Internet

Menu
Aller au contenu

La mise à disposition des conteneurs est une obligation accessoire du contrat et obéit donc au même régime de prescription. Cass. com., 30 juin 2015, n°13-27.064.

La mise à disposition des conteneurs est une obligation accessoire du contrat et obéit donc au même régime de prescription. Cass. com., 30 juin 2015, n°13-27.064.

Selon un arrêt de la Cour de cassation du 30 juin 2015 :

La mise à disposition de conteneurs par un transporteur maritime, qui concourt à l'acheminement de la marchandise, constitue une exécution d'une obligation accessoire du contrat, sauf si cette mise à disposition fait l'objet d'un contrat distinct du contrat de transport.

L'affaire :

Une société Z a confié durant plusieurs années à la société X, le transport de diverses marchandises de la métropole à destination de La Réunion. 

Les conteneurs mis à disposition par la société X ayant été restitués avec retard.

La société X alors  assigné la société Z en paiement de frais d'immobilisation.

La société Z a opposé la prescription de l'action. 

Cependant, la cour d'appel de Saint-Denis de la Réunion a condamné la société Z, locataire des conteneurs, au motif que si la location des conteneurs entre dans l'organisation du transport, elle est totalement indépendante de l'opération de transport proprement dite car elle s'étend sur une durée qui commence bien avant les opérations d'embarquement et se poursuit au-delà des opérations de débarquement et que la location de conteneurs et le transport de ces conteneurs procèdent donc de deux contrats distincts obéissant chacun aux règles et notamment aux régimes de prescription qui leur sont propres. 

Cependant, la Cour de cassation censure la decision de la COur d'appel: la mise à disposition des conteneurs est une obligation accessoire du contrat et obéit donc au même régime de prescription.

Source : Cass. com., 30 juin 2015, n°13-27.064.



Nos Avocats vous assistent et conseillent, ainsi que votre entreprise, dans le cadre de contentieux devant la Cour d'appel de LYON, le Tribunal de Grande Instance, Le Tribunal de Commerce et le Conseil de Prud'hommes.

Nous pouvons vous proposer une convention d'honoraires ou un devis forfaitaire après présentation de votre affaire
 sur la page dédiée.

Les principaux domaines d'intervention du cabinet sont :



Par Maître Timo RAINIO
Avocat

Date de l'article : 15 juillet 2015.



.

Retrouvez les derniers articles du blog :
Contrat de travail – CDI : Un conducteur de VTC Uber reconnu salarié d'une plateforme numérique de réservation
La cour d'appel de Paris a jugé dans un arrêt du 10 janvier 2019 que le contrat de partenariat signé par un conducteur de VTC avec la société Uber doit s'analyser en un contrat de travail
Publié par Timo RAINIO - 5/2/2019
Contestation de nom de domaine : Réfléchir avant d’agir !
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
Publié par Timo RAINIO - 29/1/2019
La qualification du dénigrement
le fondement juridique du 'dénigrement' (art. 1240 c. civ.) permet de sanctionner un comportement déloyal consistant à répandre des appréciations touchant les produits, les services ou les prestations d'une entreprise lorsqu'elles portent atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne physique ou morale qui l'exploite....
Publié par Timo RAINIO - 24/1/2019
La nouvelle notion de "Secret des affaires" en droit français.
Une loi visant à protéger le secret des affaires a été votée en France le 30 juillet 2018, et publiée le 13 décembre 2018.

La directive (UE) 2016/943 du 8 juin 2016 dite « secret des affaires » a été transposée en droit interne par la loi n° 2018-670 du 30 juillet 2018. Le décret d'application (n° 2018-1126) a été publié le 13 décembre 2018.
Publié par Timo RAINIO - 23/1/2019
Retourner au contenu