Instauration de l’aide TPE jeunes apprentis - Avocats Commercial Contrat Internet Societe

Menu
Aller au contenu

Instauration de l’aide TPE jeunes apprentis : 4 400 € sur 12 mois. 
D. n° 2015-773, 29 juin 2015. JO 30 juin 2015.

Instauration de l’aide TPE jeunes apprentis : 4 400 € sur 12 mois. D. n° 2015-773, 29 juin 2015. JO 30 juin 2015.


Le Président de la République avait annoncé le 30 avril 2015une nouvelle aide incitant à l'embauche d'apprentis à compter du 1er juillet 2015 en faveur des très petites entreprises : L'aide « TPE jeunes apprentis ».

L'aide « TPE jeunes apprentis » permet aux entreprises de moins de 11 salariés, au titre des contrats d'apprentissage conclus à compter du 1er juin 2015 avec un jeune de moins de 18 ans, de se voir attribué une aide publique forfaitaire de 1 100 € par période de 3 mois (soit 4 400 € sur 12 mois).

Son versement est subordonné à l'enregistrement du contrat d'apprentissage dans les conditions habituelles, soit par une chambre consulaire.

Cette aide est possible dans la limite des 12 premiers mois d'apprentissage

Elle n'est pas due si le contrat d'apprentissage a été rompu au cours des 2 premiers mois d'apprentissage.

Le bénéfice de l'aide, par ailleurs cumulable avec d'autres aides existantes, est conditionné à la transmission de certaines informations par l'employeur, notamment une attestation sur l'exécution du contrat d'apprentissage qui doit être transmise dans le délai de 6 mois, à un service dématérialisé sur le portail de l'alternance.

L'Agence de services et de paiement (ASP) a mis en ligne sur son portail le formulaire de demande d'aide à la première embauche d'un salarié en faveur des TPE qui doit lui être adressée, dans un délai maximal de 6 mois suivant la date de début d'exécution du contrat , pour bénéficier de l'aide..

Ce formulaire est accessible par ce lien : 


L'ASP met en ligne également une foire aux questions sur ce dispositif.

Source : D. n° 2015-773, 29 juin 2015. JO 30 juin 2015



Nos Avocats vous assistent et conseillent, ainsi que votre entreprise, dans le cadre de contentieux devant la Cour d'appel de LYON, le Tribunal de Grande Instance, Le Tribunal de Commerce et le Conseil de Prud'hommes.

Nous pouvons vous proposer une convention d'honoraires ou un devis forfaitaire après présentation de votre affaire
sur la page dédiée.


Les principaux domaines d'intervention du cabinet sont :




Par Maître Timo RAINIO
Avocat



Avocat – Rainio - Lyon

www.avocat-rainio.com
Cabinet d’Avocats

Date de l'article : 6 juillet 2015.



.

Retrouvez les derniers articles du blog :
Contrat de travail – CDI : Un conducteur de VTC Uber reconnu salarié d'une plateforme numérique de réservation
La cour d'appel de Paris a jugé dans un arrêt du 10 janvier 2019 que le contrat de partenariat signé par un conducteur de VTC avec la société Uber doit s'analyser en un contrat de travail
Publié par Timo RAINIO - 5/2/2019
Contestation de nom de domaine : Réfléchir avant d’agir !
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
Publié par Timo RAINIO - 29/1/2019
La qualification du dénigrement
le fondement juridique du 'dénigrement' (art. 1240 c. civ.) permet de sanctionner un comportement déloyal consistant à répandre des appréciations touchant les produits, les services ou les prestations d'une entreprise lorsqu'elles portent atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne physique ou morale qui l'exploite....
Publié par Timo RAINIO - 24/1/2019
La nouvelle notion de "Secret des affaires" en droit français.
Une loi visant à protéger le secret des affaires a été votée en France le 30 juillet 2018, et publiée le 13 décembre 2018.

La directive (UE) 2016/943 du 8 juin 2016 dite « secret des affaires » a été transposée en droit interne par la loi n° 2018-670 du 30 juillet 2018. Le décret d'application (n° 2018-1126) a été publié le 13 décembre 2018.
Publié par Timo RAINIO - 23/1/2019
Retourner au contenu