Le droit à réparation du préjudice d’anxiété n'est ouvert qu'aux seuls salariés ayant travaillé dans un établissement classé "amiante" - Avocats Commercial Contrat Internet Societe

Menu
Aller au contenu

Seuls les salariés ayant travaillé dans un établissement classé "amiante" peuvent se prévaloir d'un droit à réparation du préjudice d’anxiété. Cass. soc., 3 mars 2015, n°13-26.175.


Seuls les salariés ayant travaillé dans un établissement classé "amiante" peuvent se prévaloir d'un droit à réparation du préjudice d’anxiété. Cass. soc., 3 mars 2015, n°13-26.175.

Les salariés ayant été exposés à l'amiante dans une entreprise non inscrite sur la liste des établissements ouvrant droit à la préretraite amiante, ne peuvent pas demander une réparation de leur préjudice d'anxiété.

Telle est la décision de la Cour de cassation dans un arrêt du 3 mars 2015.

La Cour de cassation décide que la réparation du préjudice d'anxiété n'est admise, pour les salariés exposés à l'amiante, qu'au profit de ceux remplissant les conditions prévues par l'article 41 de la loi n° 98-1194 du 23 décembre 1998 et l'arrêté ministériel emportant classement de l'établissement sur la liste des établissements ouvrant droit à la préretraite amiante.


Sources : Cass. soc., 3 mars 2015, n°13-26.175.




Nos Avocats assistent et représentent les salariés et les employeurs dans le cadre de contentieux devant la Cour d'appel de LYON, le Tribunal de Grande Instance de LYON, Les Tribunaux de Commerce et les Conseils de Prud'hommes.

Nous pouvons vous proposer une convention d'honoraires ou un devis forfaitaire après présentation de votre affaire sur la page dédiée.




Par Maître Timo RAINIO
Avocat



Avocat – Rainio - Lyon

www.avocat-rainio.com
Cabinet d’Avocats

Date de l'article : 9 mars 2015.



.

Retourner au contenu